avatar
Modo
Modo
Profil
Messages : 618
Date d'inscription : 01/06/2018
Pseudo : Toxy ¦ Stinky
Comètes : 370
Nom d'Etoile : Toxine Curatrice
Sexe : Mâle
Âge : 18 Lunes
Bénédiction divine : Dunstan
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 3 Juin - 20:16
Un frisson traversa la colonne vertebrale du loup, des milliards de milliards de milliards de photons s'abattaient sur lui. Il était une proie à la nature, et comme tout le monde, se disait que tout était fini. On parlait de fin du monde.

Quand il y repensait, cette journée avait été fantastique. Car aux côtés des siens il aura été là pour voir le soleil se lever, et les faibles lueurs roses traversant les nuages projetaient sur leur fourrure une sorte de kaléidoscope enchanté qui les rendaient tous aussi uniques les uns que les autres. Parce qu'une lumière suffisait à lui aiguiser les sens et les sentiments... Un pareil flash allait le faire cogiter pour un bout de temps.

- Alors dis moi, annonça une voix. Penses tu avoir laissé une trace dans ce monde?

Et puis il prit ce qui lui semblait une heure pour y penser. Son égo était grand, mais il voulait faire un effort. Complexe Spirituel ne savait pas que le temps n'existait plus, mais il comprenait bien que cela ne servirait plus à rien de se presser. Sa voix impercéptible résonna du tréfond des abysses aux plus hauts des cieux dans un silence ténu.

- Est-ce que... Tous ces sourires sur leurs visages, ça compte? il fit une pause. Quand j'y réfléchis, y'a rien de plus éphémère qu'un sourire. Qu'une émotion, qu'une humeur! Et pourtant quand je les vois tirer les babines vers le haut, leurs rires en echo dans la valée, musique a mes oreilles qui s'évade en quelques secondes il y a cette magie qui opère. Et quand ces rires partent dans les cieux...

Il s'arrêta, regarda autour de lui comme à la recherche de quelque chose. Il ne voyait rien, alors il ferma les yeux

- ... Alors, suis-je entrain de flotter dans ces mêmes cieux? Haha! Parce que je ne les entend pas, mais ces rires semblent m'envelopper.

La petite voix sur laquelle il ne pouvait pas mettre un visage rigola.

- Petit être, tu es étrange! Peut-être est-ce le cas. Mais pense aussi à tous ces loups morts que tu as essayé de sauver sans succès. Incompétence. Ou peut-être est-ce ces toxines qui te rougent l'âme et l'esprit? Dans cet Ether, on retrouve de tout et n'importe quoi, ce qu'il y a de bien, mais aussi ce qu'il y a de plus mal.

Il voulut répliquer quelque chose, mais n'avait rien à dire.

- Ce qu'il y a de plus mal, on le retrouve en toi comme en n'importe qui. Mais tu t'en sortiras, bon courage.

Et puis il perdit connaissance lentement, ce monde factice se destructura en une fraction de seconde pour ne plus exister.

- ... Alkene...

-----

Quelques brins d'herbes se battaient sous la truffe du loup du Mexique. D'abord reprenant connaissance, ils lui donnèrent une irrémédiable envie d'éternuer! Alors il souffla du nez, et se souleva en un bond, les coussinnets s'érafflant sur une surface rocailleuse que l'herbe ne parvenait à amortir. Et qu'il était dur de reprendre contact avec le monde! Son équilibre ne dura pas longtemps, et le gris s'écroula de nouveau au sol. Bon, ce n'était qu'un échec parmi d'autres!

- Et qu'est ce que ça fait mal aussi...

En restant allongé sur les cailloux et la verdure, il reposa sa tête sur ses pattes endolories, et tenta de ressasser le peu qu'il savait. Un nom? Alkene. Certainement le sien. Des sourires, des rires, une famille? Il avait beau ressasser, le travail ne fut pas fructueux. Alors il décida d'oublier tout ça, tant ses sens étaient en éveil! Le lupin se concentra et ressentit toutes sortes de choses! Dans les plantes à ses alentours, la sève traversant le xylème, les odeurs du chiendent, du muguet, du bouton d'or. Les insectes qui grouillaient, et la Terre aussi forte qu'elle l'était avant le flash, la fin du monde.

Cependant, ce n'était pas tout. Alkene pouvait entendre à sa droite un corps se soulever, comme faisant acte de respiration. Effectivement, il n'était pas seul! En se retournant, il observa les traits pur de cette louve blanche, et y trouva un certain réconfort chaleureux. Le loup petit de taille retenta sa chance et souleva son corps de nouveau! Après quelques vacillements, le voilà debout.

Il s'en approcha, baissa la tête, et remua son museau sans brutalité dans la fourrure de son cou pour essayer de réveiller la femelle.


- Hey, hey! Tout va bien par ici? chuchota t-il.


☠️ Alkene ☣️ Gueri- Empoisonneur ☣️ Dunstan ☣️ #fb8933 ☠️

ʟᴀ ᴅᴏᴜʙʟᴇ ʟɪᴀɪꜱᴏɴ ᴄᴏᴠᴀʟᴇɴᴛᴇ ᴅᴇꜱ ᴄᴀʀʙᴏɴᴇꜱ ᴇꜱᴛ ᴇʟᴇᴍᴇɴᴛᴀɪʀᴇ, ᴍᴀɪꜱ ꜱɪ ʀᴀʀᴇ ᴀ ʟ'ᴇᴛᴀᴛ ɴᴀᴛᴜʀᴇʟ. ᴄ'ᴇꜱᴛ ʟᴀ ᴘᴀʀᴛɪᴄᴜʟᴀʀɪᴛᴇ ᴅᴇꜱ ᴛᴏxɪQᴜᴇꜱ ᴀʟᴄᴇɴᴇꜱ, ꜰᴀɪꜱᴀɴᴛ Qᴜᴇ ᴘᴀʀ ᴍᴇɢᴀʀᴅᴇ ᴇᴛ ᴍᴇᴄᴏɴɴᴀɪꜱꜱᴀɴᴄᴇ, ᴄᴇꜱ ᴅᴇʀɴɪᴇʀꜱ ᴘᴇᴜᴠᴇɴᴛ ᴠɪᴛᴇ ʙʀᴜʟᴇʀ.


Autres signas:


avatar
Admine
Admine
Profil
Messages : 771
Date d'inscription : 03/04/2018
Pseudo : Desty, Ink
Comètes : 785
Nom d'Etoile : Valse Nocturne
Sexe : Femelle
Âge : 30 lunes
Bénédiction divine : Erion
Meute : Aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mar 5 Juin - 17:06
Le silence et la douceur de la nuit t'apaisaient alors que tu vagabondais avec délicatesse sur les terres de ton clan, aujourd'hui poussière, et cette escapade nocturne qui te semblait être des plus banales, était en fait tout autre. Car, tout comme le soleil l'avait fait plus tôt, le monde, ou devrais-je plutôt dire, ce monde que vous pensiez posséder et ne jamais voir éclater, allait s'éteindre, et au contraire du soleil, pour ne plus jamais réapparaître. À ce moment précis, tu aurais pu tout donner, tout faire, pour être auprès de tes proches, auprès des tiens, que ce soit offrir ton âme au diable ou détruire n'importe quelle menace. Mais cette menace-là, personne ne pouvait la vaincre, pas même le plus puissant et le plus courageux de tous les guerriers, c'était impossible. Elle nous était tombée dessus sans crier garde, comme arrive une seconde chance, un accident, une vision. On ne s'y attend pas, et pourtant, cela survient quand même, qu'on le veuille ou non. Et alors que tu devrais fuir, tu étais comme paralysée face à l'horreur qui s'abattait sur Terre. Tu observais d'un regard accablé le désastre, la forêt qui prenait feu, le sol qui se déchirait en plusieurs parties, tu pleurais ton si beau territoire, tu observais la fin. C'est seulement lorsqu'un pin s'est fracassé à quelques petits centimètres de toi que tu t'es décidé à bouger. Tu avais peur, tellement peur, et de tant de choses. De mourir, bien sûr, mais surtout d'oublier et d'être oublié, que la vie ne se souvienne pas de toi, et à l'inverse, que tu ne te souviennes pas d'elle. Tu étais impuissante face à cette fin du monde et tu t'en voulais. Tu entendais, même plus ou moins loin de ton camp, les hurlements de tes alliés, de ceux que tu considérais comme ta famille. Alors tu as commencé à faire pareil, à hurler ta peine et à avancer de plus en plus vite au milieu de cette atmosphère sanglante. Tu voulais les voir, peut-être une dernière fois, certes, mais tu voulais être là avec eux, pour eux, lors de ce naufrage de tout espoir. Sauf que c'était trop tard.

Tu as alors senti comme une décharge t'assaillir et te traverser le corps tout entier jusqu'à ce que tes petits yeux marron se ferment. Tu rêvais, d'un paysage d'une beauté sans pareille, et le clan des étoiles était là, avec toi, t'encerclant. Tu ne comprenais pas pourquoi, tu ne t'étais pas vu mourir, du moins, pas réellement. Ou peut-être que si, tu n'en savais rien, tu étais simplement paumée. Tu ne parvenais pas à sortir le moindre son de ta gueule et ce moment te paraissait être horriblement long. Puis, un défunt cachait derrière les autres fit place en face de toi. Tu aurais pu le reconnaître entre mille autres loups, c'était ton mentor, mort par loyauté lors d'un combat. Il te regardait avec un air bienveillant, et dans un souffle, te donna ton nom d'étoile, Valse Nocturne. Puis plus rien, juste.. le vide, le néant, et les souvenirs qui s'envolent.

━ .. Inkha ..

Te revoilà parmi les vivants, ton esprit à reprit le contrôle, tu en as mis, du temps. Tu n'as pas changé, ou presque, ton œil gauche est devenu.. gris pâle, un peu argenté, Erion. Mais ça, tu ne le sais pas encore. Il ne te reste rien, ou presque rien. Tu ne sais pas pourquoi tu es là, ni même qui tu es. La seule information que tu possèdes est un espèce de truc composé de quelques lettres et de deux syllabes. Inkha. Tu te dis que c'est sûrement toi, mais pourquoi toi ? Tu te sens seule, abandonnée, désemparée même. Tu frémis au contact de.. d'un museau, d'un loup.

━ Hey, hey ! Tout va bien par ici ?

Un chuchotement, et c'est là que tu le ressens, que tu le sais, que tu avais des amis, de la famille, des gens qui comptaient sur toi. Mais, quelque chose, quelqu'un, a tout pris, et il ne te reste plus rien. Les questions t'envahissent, tu ne comprends pas grand chose, si ce n'est que dalle. Tu ne sais pas, tu ne sais plus. Qui, quoi ? Et puis, comment ? Quel est ce monde, pourquoi es-tu ici ? Tu te souviens, vaguement, des flammes, des tremblements, de la fin. Mais alors, pourquoi es-tu vivante ? On t'a tout enlevé, tes souvenirs, ton passé, ta vie, et à cet instant même, tu te dis que tu aurais préféré mourir plutôt qu'oublier toute ton histoire. Tu ouvres les yeux, mais les refermes directement. Tu marmonnes des paroles incompréhensibles signifiant que le soleil te dérange. Au bout d'un certain temps, tu rouvres les yeux, la luminosité ne te gêne plus. Tu peux enfin donner un visage à la voix. Tu veux te relever rapidement, c'est un échec, alors, comme souvent, tu râles. Tu essayes une nouvelle fois, ton arrière-train préfère s'asseoir. Tu ne fais pas attention au loup à côté de toi jusqu'à réussir à tenir sur tes quatre pattes. Ce n'est qu'à la quatrième tentative que tu y parviens.

━ T'es qui toi ? Et puis pourquoi je suis là ?

Le ton que tu prends pour prononcer ses quelques mots est glacial. Tu ne sais rien, t'es plus paumée qu'un louveteau au milieu des bois, et ça t'énerve. Mais ce n'est pas une raison pour parler ainsi à un inconnu, et tu t'en rends compte bien assez vite. Tu baisses la tête, désolée de t'être comportée agressivement.

━ Excuse-moi, c'est juste que.. ta voix tremble sur la fin, alors tu reprends c'est juste que je ne me souviens de rien, que je suis carrément perdue, que j'ai beaucoup trop de questions, que..

Tu t'arrêtes avant de t'emballer un peu trop.

━ Ouais, bref, voilà, j'suis désolée un soupir je crois que moi c'est Inkha, et toi ?


« boum, this is the end »

and no one dared disturb the sound of silence
[loup sur la signa et l'avatar par bine g]
avatar
Modo
Modo
Profil
Messages : 618
Date d'inscription : 01/06/2018
Pseudo : Toxy ¦ Stinky
Comètes : 370
Nom d'Etoile : Toxine Curatrice
Sexe : Mâle
Âge : 18 Lunes
Bénédiction divine : Dunstan
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mar 5 Juin - 18:10



Fragiles et Ephémères ft. Inkha


Il fallait s'y attendre.

Eh, eh, ne t'en fait pas! Si j'le pouvait je casserais un truc en deux pour calmer ma colère, mais si je tape dans une pierre ou un bout de bois, je risque d'me faire mal! Aaaaah...


Tant d'incompréhension pouvait mener à des paroles non pensées, à des gestes insensés! Lui-même n'en savait pas plus. Que faisaient-ils ici? Et cette louve, pourquoi dormait-elle à ses côtés? Etait-ce une sorte de... Téléportation? Etait-ce une action divine? En tout cas, il ne le saurait pas d'aussitôt s'il ne se bougeait pas de là d'ici peu. Mais un interaction avec une inconnue lui semblait loin d'être défavorable, alors Alkene préféra attendre qu'elle se lève pour pouvoir lui répondre.

Enchanté Inkha, moi c'est Alkene ~ Enfin, si on en croit cet étrange murmure qui me parvint à l'oreille il y a quoi... Tout juste un instant?


Il ricanna légèrement comme pour se sentir rassuré, puis continua tout en regardant la louve.

Pareil pour moi en tout cas. Rien dont j'me rappelle, pour être honnête je n'ai même pas l'impression de m'appeler Alkene, j'sais pas toi? Quelque chose sonne faux dans mon esprit, y'a une sorte de dissonance des que je prononce mon propre nom. Ça m'dérange.


Et puis il leva la truffe pour sonder le monde qui l'entourait une nouvelle fois. Le gris analysa longuement et d'autres effluves lui parvinrent à la truffe : D'autres loups étaient passés par là. Et puis, des plantes qui sentaient fort, comme s'il s'agissait déjà d'une odeur qu'il connaissait bien. Il se baissa pour voir d'où venait l'odeur, remarquant deux fleurs violettes qu'on retrouvait bien dans des climats de campagne. Rigolant de nouveau, il les arracha par la tige et les déposa au sol.

Un petit gout âcre se diffusa dans ma bouche, les fleurs belles en apparence avaient une sève amère, des propriétés choquantes et avaient la capacité de coucher un loup qui y croquerait trop souvent par mégarde. Mais il se disait qu'il en aurait besoin pour plus tard, et s'il le fallait, les déposerait sur le coin de son oreille ou dans le creux de ses joues en faisant attention à ne pas mâcher.

Des Volubilis, commenta t-il. Belle ironie, quand je me dis que si on retrouve des loups à soigner, je n'aurais que du poison pour eux. Oh, j'ai oublié de te demander, Inkha! As-tu mal quelque part?


Il pencha légèrement la tête, peut-être qu'il pourrait se rendre utile quelque part. Argh, et puis aussi, il n'arrêtait jamais de parler! Mais l'état de l'autre pouvait aussi l'inquiéter un peu. Elle semblait tourmentée autant physiquement que psychiquement.

Car moi j'ai faim, et soif, mais sinon mes pattes sont en bon état. Et on ferait bien de trouver de quoi casser la croûte.




Des centaines de fruits sur un arbre, ils tomberont tous un jour.


©️ Halloween




☠️ Alkene ☣️ Gueri- Empoisonneur ☣️ Dunstan ☣️ #fb8933 ☠️

ʟᴀ ᴅᴏᴜʙʟᴇ ʟɪᴀɪꜱᴏɴ ᴄᴏᴠᴀʟᴇɴᴛᴇ ᴅᴇꜱ ᴄᴀʀʙᴏɴᴇꜱ ᴇꜱᴛ ᴇʟᴇᴍᴇɴᴛᴀɪʀᴇ, ᴍᴀɪꜱ ꜱɪ ʀᴀʀᴇ ᴀ ʟ'ᴇᴛᴀᴛ ɴᴀᴛᴜʀᴇʟ. ᴄ'ᴇꜱᴛ ʟᴀ ᴘᴀʀᴛɪᴄᴜʟᴀʀɪᴛᴇ ᴅᴇꜱ ᴛᴏxɪQᴜᴇꜱ ᴀʟᴄᴇɴᴇꜱ, ꜰᴀɪꜱᴀɴᴛ Qᴜᴇ ᴘᴀʀ ᴍᴇɢᴀʀᴅᴇ ᴇᴛ ᴍᴇᴄᴏɴɴᴀɪꜱꜱᴀɴᴄᴇ, ᴄᴇꜱ ᴅᴇʀɴɪᴇʀꜱ ᴘᴇᴜᴠᴇɴᴛ ᴠɪᴛᴇ ʙʀᴜʟᴇʀ.


Autres signas:


avatar
PNJ
PNJ
Profil
Messages : 126
Date d'inscription : 04/04/2018
Pseudo : Le Staff
Comètes : 860
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mar 5 Juin - 18:10
Le membre 'Alkene' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Guérisseur' :
avatar
Admine
Admine
Profil
Messages : 771
Date d'inscription : 03/04/2018
Pseudo : Desty, Ink
Comètes : 785
Nom d'Etoile : Valse Nocturne
Sexe : Femelle
Âge : 30 lunes
Bénédiction divine : Erion
Meute : Aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 17 Juin - 17:59
Alkene est donc son nom, ce loup n'est pas très grand, plutôt frêle, tu l'observes un instant ; sa fourrure, épaisse, un peu en bataille, est nuancée par différentes teintes de marron et de gris, tandis que ses yeux, eux, sont noisette. Tu esquisses un sourire, le lupin en face de toi n'a rien d'un méchant, il semble même bienveillant, gentil, et, plutôt marrant. Tu ne sais pas s'il a raison, mais, toi aussi, tu n'as pas l'impression de réellement t'appeler Inkha. Des souvenirs, tu n'en as pas, plus, la vie a décidé de te les supprimer, mais, un simple nom, pourquoi le faire disparaître, oublier ? Il n'y a aucun sens à cette histoire, à tout ça, et t'as cette saveur amère, cette amertume, ce chagrin mêlé à de la colère en toi, et tu ne sais quoi faire contre ça.

━ Hum.. c'est compliqué, mon nom, Inkha, me semble être une évidence, comme si je m'étais toujours nommé ainsi, mais.. je ne sais pas, tu as raison, il y a quelque chose d'étrange, un truc qui cloche, qui sonne faux, comme tu dis.

Il y a tant de questions qui trottent dans ta tête, qui sont et resteront éternellement sans réponses, et, tu te sens tellement insignifiante face à tout ça, tellement rien. Le sable du temps a beau te filer entre les pattes, s'écouler plus rapidement que tu ne le penses, la vie a beau changer, s'intensifier un peu plus à chacun des pas que tu fais, tu as toujours ce sentiment, cette impression, d'être misérable, impuissante à l'égard du monde. Et ça t'effraie, bien sûr que t'as peur, que t'es terrifiée, parce qu'ici-bas tu es toute seule et tu ne contrôles rien, parce que t'es qu'une mieux que rien, qu'une louve qui avance sans vraiment savoir pourquoi.

━ Oh, j'ai oublié de te demander, Inkha! As-tu mal quelque part? Car moi j'ai faim, et soif, mais sinon mes pattes sont en bon état. Et on ferait bien de trouver de quoi casser la croûte.

Tu sors de tes pensées, avoir mal quelque part ? Tu n'y as même pas pensé.

━ Je.. non, je ne crois pas, mes pattes sont un peu engourdies, mais.. c'est tout. Enfin, non, moi aussi j'ai faim.. vraiment faim.

Et comme si ta parole n'était pas suffisante, ton ventre se met à crier famine et tu lâches alors un petit rire.

━ Bah qu'est-ce qu'on attend alors ? Le déluge ?




« boum, this is the end »

and no one dared disturb the sound of silence
[loup sur la signa et l'avatar par bine g]
Contenu sponsorisé
Profil
Posté
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum