avatar
Vagabond(e)
Vagabond(e)
Profil
Messages : 38
Date d'inscription : 03/06/2018
Pseudo : Mendo
Comètes : 490
Nom d'Etoile : Roi du Soleil
Sexe : Mâle
Âge : 29 lunes
Bénédiction divine : Aucune
Meute : Aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 17 Juin - 17:39
Seul dans la gueule du loup




Après le feu ardent du combat, voilà maintenant un océan calme menant droit aux portes du clan des étoiles. Seul sur un radeau dirigé par le passeur, Ozymandias marche sur la file fragile de la vie. Son odeur de loup puissant laisse maintenant place à un parfum de fer dominant, des vapeurs de sang qui viennent fusionner avec la douce fraîcheur de la forêt. Il ne compte plus les goûtes de sang qui est tombé de son coup, où est ce seigneur imprenable ?

Son attaque sournoise me fait perdre la tête. J’espère que je pourrais te trouver avant ma fin.
Je vois que tu n’es pas seul, mais prends garde, ce mâle empeste le faux et la défection d’oiseaux. Prends garde à ne pas faire de bêtises avant que j’arrive…

Il s’écroule, tiraillé par la faim, la déshydratation et ses blessures. Le roi s’autorise une petite sieste sur un rocher couvert de mousse, un matelas aussi douillet que le ventre d’une mère…


Ce rocher sent une multitude d’espèces. Mais l’odeur de mon sang règne en maître.

Ceux qui se découragent ont tort, le monde refleuri toujours, le tout est de survivre aux orages.
Cette voix, mais qu’elle est-elle ? Elle semble m’aider à avancer, réveil toi Ozymandias. Ouvre les yeux !


Il peine à ouvrir son œil collé à ces paupières, il vit un spectacle qu’il le paralyse entièrement.
Le visage d’une louve a quelques centimètres du sien…
L’humour de cette situation ne le fait pas rire, il se retrouve alors nez à nez face a une jeune louve à l’allure d’une chasseuse sanguinaire.

Que va entraîner cette situation ?


.


avatar
Vagabond(e)
Vagabond(e)
Profil
Messages : 34
Date d'inscription : 03/06/2018
Pseudo : Laura
Comètes : 380
Nom d'Etoile : Symphonie Forestière
Sexe : Femelle
Âge : 23 lunes
Bénédiction divine : Aucune
Meute : Aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 17 Juin - 19:08
Deux mondes une seule famille
 Tes membres encore fragiles tremblants, tu leurs accorde un moment de répit, car tu savais que le chemin est long pour reconquérir ce monde, ton monde!  Il t'appartenait auparavant réussiras-tu as regagné son cœur ?
Ton flan plaqué au sol pris dans les mouvantes de la fatigue qui te meurtrie à présent. Tu embrasses ton unique univers, celui à qui tu voues ta vie, ton âme. Pourrais-tu vivre sans la douceur des feuilles déchu de l'automne, de la broussaille humide après la pluie diluvienne ? Certainement pas, que résume ta simple vie, oui tu en es consciente…surement à une partie de chasse où la proie se débat sans trêve tel les bœuf musqués que tu chassais autrefois. Ah ces bœufs poilus ! Quels sales bêtes ceux-là jamais à court de fourrure, leur manteau est plus impénétrable que de la cuirasse de crocodile !
Ton champ de vision se rétrécit, jusqu'à rejoindre l'obscure clarté de la lune. Mais ton sommeil ne fut pas de tout repos, car une odeur excitante mais nauséabonde toutefois, trouble tes précieux instants. Mais sans analyser cet effluve, tu l'ignores pour te concentrer sur plus important que cette vulgaire puanteur. Mais c'est insistant ! Jusqu'à marquer d'un lourd poids ton pelage tacheté de souvenir de tes prises.

« Ma chère Hatia : Tu n'as que cette puanteur qui te coupe le souffle ? »

Mon double ce charlatan se joue de moi, mais il y a une part de vérité dans ses dires, mes poumons se sentent oppressés, recroquevillés sur eux-mêmes. Tu en as supporté bien d'autres, des odeurs irrespirables qui te font dévier la tête.
Par une curiosité passagère tu entrouvris un œil, tu prends ton mal en patience quand tu perçois souffrant le martyre ce lupin gigantesque affalé sur tes côtes.
Ta tête retombe violemment au sol et tu lui chuchotes :

« Je crois que ta place n'est pas sur ce qui me sert à respirer et à vivre figure-toi ! Si tu peux te
dégager de mon corps ce serait parfait ! »


Tu n'étais pas agressive, mais tu avais envie de bien te faire entendre. Ce lupin était en piteux état, mais tu n'es pas la personne adéquate pour le sortir de cette mauvaise passe.
Son sang perle sur ta fourrure se mélangeant à ton butin, cette situation certes inattendue est très dérangeante et s'il ne se relève pas sous peu, un coup de crocs pourrait bien faire l'affaire...



Codage par Libella sur Graphiorum


avatar
Vagabond(e)
Vagabond(e)
Profil
Messages : 38
Date d'inscription : 03/06/2018
Pseudo : Mendo
Comètes : 490
Nom d'Etoile : Roi du Soleil
Sexe : Mâle
Âge : 29 lunes
Bénédiction divine : Aucune
Meute : Aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 17 Juin - 19:43
Seul dans la gueule du loup




Je crois que ta place n'est pas sur ce qui me sert à respirer et à vivre figure-toi ! Si tu peux te dégager de mon corps, se serait parfait !

La posture de cette louve, son intonation de voix sont sans agressivités. Comment ai-je pu la confondre avec un caillou ! Peut-être que je n'ai plus beaucoup de sang… J'espère que cette chose n'a pas sali ma fourrure.

Malgré son corps meurtri, il se redresse, regarde la louve droits dans les yeux. En parlant des yeux, les siens ne présentent plus aucune once de vie. Un regard long, vide et sec quelques mots difficilement perceptibles réussit à sortir de sa gueule.

Manger…

Le loup fini seul, immobile debout comme mort où endormit.


.


avatar
Vagabond(e)
Vagabond(e)
Profil
Messages : 34
Date d'inscription : 03/06/2018
Pseudo : Laura
Comètes : 380
Nom d'Etoile : Symphonie Forestière
Sexe : Femelle
Âge : 23 lunes
Bénédiction divine : Aucune
Meute : Aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 17 Juin - 20:13
Deux mondes une seule famille
La masse s'ôte de ton corps affaibli par la créature. Tu relèves ton museau asséché par le vent dur et pesant qui règne dans les sous-bois. Il te fixe du regard, ses yeux se reflétant dans les tiens, cette lueur ambré traversant son regard abattu par la vie.
Il chuchote, ou il perd sa voix tu tends l'oreille, celles-ci qui constamment rabattue sur ton cou ont du mal à retrouver l'énergie pour regagner l'ouïe.
Il ne glisse qu'un mot évident dans l'état où il est :

« Manger… »

Il est si sale, si dépourvue de vie, mais il reprend la seule énergie qu'il lui reste pour te lancer ce besoin arrogant. Malgré ta grande compassion tu es intransigeante pour les loups isolants comme celui-ci:

« Si tu as faim la chasse est idéale, mais je pensais que tu le savais jeune loups je peux t'apprendre si tu veux j'en ai fait mon art de vivre d'ailleurs ! »


Tu le regardes, innocente louve que tu es, avec des yeux éprouvant l'incompréhension. Tu voulais le faire redescendre de grade, car l'aidé n'est pas ton affaire et être soudoyée ne t'intéresse guère !



Codage par Libella sur Graphiorum


avatar
Vagabond(e)
Vagabond(e)
Profil
Messages : 38
Date d'inscription : 03/06/2018
Pseudo : Mendo
Comètes : 490
Nom d'Etoile : Roi du Soleil
Sexe : Mâle
Âge : 29 lunes
Bénédiction divine : Aucune
Meute : Aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Lun 18 Juin - 1:02
Seul dans la gueule du loup





Perdu dans les abysses de son être, Ozymandias plonge maintenant dans les méandres de sa mémoire, un rendez- avec lui-même qui sonne peut-être la fin d’une histoire et le commencement d’une nouvelle.


Il fait si noir et si lourd dans cet endroit, cette chaleur m’accable. Une palette de couleurs vient faire son apparition, elle bouge dans tous les sens créant des couleurs capable de me transmettre différentes émotions, d’une profondeur intense, parsemée de teintes cristallines, leurs danses exaltées donnent naissance à des images coupées et saccadées, quelques fois même un peu floues. Je ressens la joie, la crainte et la tristesse. Je m’y perds moi-même ne sachant quelle émotion garder, elles ne peuvent fonctionner correctement si je les garde toutes les trois. Comment puis-je être plein de joie si elle-même est obstruée par de puissantes vagues de tristesse ? Les images devenaient de plus en plus claires … C’est moi ! Qui sont ces étrangers agglutinés autour de moi ? Ce sont des souvenirs, je faisais parti d’un clan étant jeune ? de nouveaux un flou …

La chaleur devient intense.


A quel spectacle vais-je assister cette fois, quelle ânerie mon esprit va-t-il encore me dénicher, quelle vérité va-t-il me démontrer ? Ah.. Je vois une romance idyllique avec une louve parfaite ? Qui était-elle ma bien-aimée ?
Quelle est cette chose magnifique, est-ce mon passé, mon présent ou mon futur ?  Tous se mélangent autour d’une valse rapide dans laquelle je ne peux discerner les temps. Puis la valse ralentit, elle prend la forme d’une louve. Toute ce monde n’a plus aucun intérêt a mes yeux, c’est elle je l’ai trouvée mon trésor, ma mémoire, les réponses a tout, le cataclysme, je me souviens de tout.

La chaleur devient insoutenable


Tout brûle, les images des moments heureux, d’autre tristes se font maintenant emporter par une tornade enlevant avec violence les films de la mémoire de notre héros.
Emporté par cette vague sans espoir de revenir en arrière, le mâle mord un dernier souvenir, celle d’une louve lui servant de bouclier lors d’un tragique événement.
La température du roi du soleil est maintenant très élevée. Il était pris d’une fièvre aussi ardente que le soleil à son zénith.


Ozymandias reste figeé devant la jeune et petite louve.


.


avatar
Vagabond(e)
Vagabond(e)
Profil
Messages : 34
Date d'inscription : 03/06/2018
Pseudo : Laura
Comètes : 380
Nom d'Etoile : Symphonie Forestière
Sexe : Femelle
Âge : 23 lunes
Bénédiction divine : Aucune
Meute : Aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Lun 18 Juin - 19:07
Deux mondes une seule famille
Il semble inanimé…..

Ta haine et tes sauts d'humeur incontrôlable refoulé, tu t'aperçois la pittoresque situation dans laquelle se trouve ce mystérieux lupin. Alors, l'aide que tu n'as jamais reçu auparavant surgit en toi comme une revanche du passé.
Tu deviens comme une mère défendant son louveteau, aux dépends de sa vie. Tes futiles douleurs n'étaient plus, tu ressentais presque le mal de ce loup sans nom.

D'ailleurs comme pour qu'il se souvienne de toi comme une consolante épaule tu te présentes de façon claire et concise pour ne pas trop le perturber.

« Je m'appelle Hatia »

Elle ne pouvait pas ne pas donner son commentaire, cette sale garce elle loge à l'intérieur de toi et me ronge à petit feu, elle me répète sans répit méchanceté et pensée suicidaire, elle me contrôle m'enchaîne, ces menottes invisibles si puissantes, jamais Ô non jamais je ne sortirai de cette prison !

« Mais à quoi est dû ce changement de tempérament ma chère, as-tu peur de l'affronter exerce de nouvelles techniques de chasse sur lui, il ne demande que ça être mangé ! »

Cette insistante voix qui n'est pourtant que mon compère me souffle bien des idées farfelus, mais tu la connais, elle te rend complètement bipolaire et maladroite sur les bords, alors qu'il suffirait juste de la faire taire cette maudite voix.
Alors, tu tentes l'impensable, l'impossible à vrai dire, te contredire, agir au-delà de tes pensées et devancer ton esprit.
Alors, d'une douce presque apparenté à une figure maternelle tu le questionnes :

« Comment ses blessures sont arrivées sur ton corps et tu as faim ? »


Est-ce une idée inconcevable de vouloir aider un étranger sentant les plus profonds dégoûts, déchiqueter jusqu'aux os…probablement que oui, mais tu n'as jamais reçu ces attentions alors peut-être sur jouer, tu tentes une approche plus calme et protectrice te levant à petits pas avant de t'étendre à ses côtés.

Tu le regardes tendrement et là tu le reconnais cet inconnu pourtant méconnaissable. Tu ne le vois que dans les instants stupides et fantastiques à la fois. Ton réveil, ce vague souvenir d'une résurrection dans un monde nouveau, à moitié provenant de rêve surprenant. Ce lupin n'était pourtant pas touché par cette foudre ma fois violente. Celle qui marqua d'une vive tâche rouge, la gorge de l'imposant mâle qui semble retrouver les malicieux bras de Morphée, alors en vain tu retentes de le raccrocher à ce qu'il est :

« La vie ne vaut-elle pas la peine d'être vécu, bien sûr non tu as tout découvert, tu as rencontré tous les lupins qui peuplent nos terres, les créatures, la fantaisie de tout ce monde, tu as déjà une descendance assurée, une louve qui t'ai dévoué ? »


Alors, tu espères une réaction de sa part mais, tu ne peux pas le relever son heure est-elle peut-être arrivé et accompagneras-tu ce trop jeune loup dans ces derniers souffle ?

La crainte t'envahie.


Codage par Libella sur Graphiorum


avatar
Vagabond(e)
Vagabond(e)
Profil
Messages : 38
Date d'inscription : 03/06/2018
Pseudo : Mendo
Comètes : 490
Nom d'Etoile : Roi du Soleil
Sexe : Mâle
Âge : 29 lunes
Bénédiction divine : Aucune
Meute : Aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Ven 22 Juin - 14:01
DEUX MONDE UNE SEUL FAMILLE




« Je m'appelle Hatia »

Son ouï à parvenus à distinguer des brides de mots ou des syllabes difficilement audible, qui se mélange avec le flou de ces penser et de sa démence

« la vie ne vaut-elle pas la peine d'être vécu, bien sûr non tu as tout découvert, tu as rencontré tous les lupins qui peuplent nos terres, les créatures, la fantaisie de tout ce monde, tu as déjà une descendance assurée, une louve qui t'ait dévoué ? »


Une voie masquée par le chant des morts, qui vient bercer les oreilles blessées de l'empereur loup, des mots qui ne l'atteint pas...


QUE DIT CETTE SOTTE, depuis mon réveillé je n’ai encore rien découvert, je n’ai pas de descendance et pas de louve qui m’est dévouée.
JE NE PEUX MOURIR EN IGNORANT DANS SE SI PITTORESQUE CONDITION. JE TROUVERAIS LES RÉPONSES À MES QUESTIONS ET JE RETROUVERAIS MON TRÉSOR.


Comme fou de rage et toucher dans sa fierté, il fit taire les chants stridents de la mort qui perdit tout intérêt à ces yeux d’or et de diamant. Comme enflammé par le feu ardent de la vie il prit une décision.


Lève-toi et détrône les dieux au savoir infini.

Il ouvrit les yeux et son regard ne semble plus perdu bien au contraire. Il se leva d’un naturel déconcertant, comme si cette blessure n’était qu’un lointain souvenir, il fit quelques pas avec cette aura d’empereur impénétrable qu’il dégage naturellement et finit par se retourner vers la louve. Une toute nouvelle aura émané de lui ! Un soleil chaud, mais pas brûlant, éclatant, mais pas éblouissant. Il lance, ces quelques mots avec une ferveur et une prestance digne des plus grands conquérants du reine animale.

Jeune Hatia, la nature nous a offert à nous les loups des instincts, des aptitudes et des besoins qui nous son propre, notre place dans la chaine alimentaire et élever, pour toi elle les encore plus, t’es aptitudes sensitive et ton gout évident pour la chasse fait de toi une arme destructrice et efficace. Néanmoins tu restes frêle et fragile dans ce monde car d’autre créatures peuplent nos terres. Seul tu ne fais pas le poids. Mais malgré notre différence de force tu as réussi à me sortir de la vallée de la mort et as ravivé mon soleil, tu as reçu ma clémence pour t’es acte et t’offre de nouvelles armes.


L’arme mythique des loups, le pourquoi nous sommes les rois du monde. Une meute ou plutôt un clan de loup méritant ne formant plus qu’une seule famille unie, une puissance au-delà des étoiles, une unité faisant trembler les dieux Moi Ozymandias te propose de me suivre, toi louve a la robe rouge écarlate, tu recevras la bénédiction et la protection du soleil ainsi qu’une alliance capable d’irradier les flots les plus violents que la vie peut nous envoyer. Marche dans mes pas et nous créons un monde de paix loin de cette infâme et misérable nature morte jonglé par de piètres créatures que sont, ces vieux chacals de bête sauvage. Deviens la première étoile dans mon clan Hatia au croc de sang ! Formons la plus grande famille de ces terres, découvrons se monde et régnons en maitre. Hatia



.


avatar
Vagabond(e)
Vagabond(e)
Profil
Messages : 34
Date d'inscription : 03/06/2018
Pseudo : Laura
Comètes : 380
Nom d'Etoile : Symphonie Forestière
Sexe : Femelle
Âge : 23 lunes
Bénédiction divine : Aucune
Meute : Aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Ven 22 Juin - 21:29
Deux mondes une seule famille <

Quelques mots que tu croyais enterrer refont surface :

« Une meute ou plutôt un clan de loup méritant ne formant plus qu'une seule famille unie, une puissance au-delà des étoiles, une unité faisant trembler les dieux. »

Une meute, une union, une solidarité... ce que tu voyais briser par le nouveau monde, mais tu te rends compte que toutes les catastrophes naturelles, tous les cataclysmes, même si le chaos s'installe, rien... Ô non, rien ne pourra démettre un loup de ses fonctions, de son instinct.

Les images du passé sont brûlées, des cendres parmi les morts... Et pourtant, au fond de ton âme, tu le sais, tu en es convaincu que tu étais « la meute » un membre autour des autres.

Puis il te propose, sans crainte presque avec une certitude de ta réponse. Comme s'il contrôlait ton imprévisibilité :

« Deviens la première étoile dans mon clan Hatia
au croc de sang ! »


Etre un membre à part entière te semble une trop simple suggestion... Tu le veux Hatia, ce rang d'élite, mais pas n'importe lequel. Tu ne veux pas le plus élevé de la hiérarchie, mais être villageois dans ce château ne t'intéresse guère. Toi, tu veux un rang qui te correspond et qui est haut placé.

Mais avant cela, tu restes dubitative, car c'est un loup sans grand intérêt malgré qu'il soit frêle et que tu aimes t'occuper des choses fragiles, mais tu aimes aussi croquer tes proies fragiles et en faire la distinction est parfois tâche compliquée...

Alors, tu commences à analyser ce lupin se prénommant Ozymandias :

« Tu me flattes, je ne peux pas le nier mais quel est l'intérêt de se retrouver dans ta meute où je serai une paysanne parmi le peuple, de plus pour une catégorie de chef je trouve que tu es trop frêle, trop confiant pas assez à l'écoute et de nombreuses choses encore...crois-tu me convaincre aussi facilement jeune loup, des arguments serait la bienvenue ! »

Tu n'es ni naïve ni influençable, mais tu tends l'oreille aux bonnes idées et tu n'es pas idiote au point de rester pied ferme sur tes décisions. Donc tu attends si cette meute exceptionnelle comme il l'a si bien décrite est justement attitrée.

Codage par Libella sur Graphiorum


avatar
Vagabond(e)
Vagabond(e)
Profil
Messages : 38
Date d'inscription : 03/06/2018
Pseudo : Mendo
Comètes : 490
Nom d'Etoile : Roi du Soleil
Sexe : Mâle
Âge : 29 lunes
Bénédiction divine : Aucune
Meute : Aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 23 Juin - 0:44
Seul dans la gueule du loup




Ozymandias écouta les propos de la jeune louve avec attention.


Cette louve nous trouve donc trop frêles pour diriger une meute et juge nos compétences lors de notre première rencontre. Je vois, son impertinence est un acte aussi peut productif que son discours était un acte héroïque. Me suis-je trompé sur sa valeur ? Fait-elle partie de la basse-cour ou est-elle l’impératrice que je jugeais digne de m’accompagner ?

À nous d’en juger !


Louve hatia, ton insolence envers moi est pardonnée par la hauteur de tes actions héroïques, néanmoins la confiance doit régner en maître et l’union doit être parfaite pour rivaliser avec les dictateurs de ce monde.
Mes propos sont clairs et dépourvus de vice, mon âme n’est pas comme le peuple, entacher de ténèbres et d’envie. Je ne réponds pas au besoin primaire de l’évolution.

JE SUIS LE LOUP DU SOLEIL, je ne clame pas une lune ne produisant même pas sa propre lumière.
Si tu veux participer à la création de ta propre lumière libre à toi de me suivre, mais je ne chercherais en aucun cas à me rabaisser à soudoyer un autre lupin et encore moins des loups qui cherche l’approbation d’un faux soleil régnant sur un monde noir et froid.

Suis tes envies petite louve et à toi à voir quelle lumière tu aimerais laisser sur ce monde.


Le roi se retourna et commença sa route.

Que va décider la jeune louve? Quelle ambition recherches-tu, la gloire et l’honneur d’être une impératrice ou une soumise au peuple des ténèbres froid et puant ?



.


avatar
Vagabond(e)
Vagabond(e)
Profil
Messages : 34
Date d'inscription : 03/06/2018
Pseudo : Laura
Comètes : 380
Nom d'Etoile : Symphonie Forestière
Sexe : Femelle
Âge : 23 lunes
Bénédiction divine : Aucune
Meute : Aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Sam 23 Juin - 9:38
Deux mondes une seule famille

Il est vrai que tu n'es pas une meneuse de meute. Tu vois en lui de la sagesse malgré un peu de folie.

Tu rétorques à ces nombreux dires pour clore enfin cette discussion :

« Je ne suis pas insolente, mais méfiante et j'aime voir la réaction des lupins quand on les pousse à bout... Il est vrai que retrouver une meute serait un véritable confort, une épaule... Alors, j'accepte de marcher dans tes pas. L'union comme tu dis, je la croyais morte enterrer aux cotés de l'ancien monde, mais tu as ravivé la flamme de la solidarité, de la famille... J'aime en toi ce côté méprisant qui ne me procure aucune peur ou insécurité, mais c'est comme cela qu'un chef doit se comporter et je crois que tu le fais à merveille.

Si tu te sens l'âme de chef, alors je te suis... Et cela maintenant, dans les moments forts comme dans les plus durs. Alors, faisons cela, la création d'une meute et tu m'honores dans être le premier membre. »


Oui, tu acceptes... Non en soumise, mais tu le savais que tu n'avais pas l'âme d'une chef, tu aimes la liberté, la fougue... Et lui, Ozymandias tu étais hésitante à l'idée qu'il soit un leader, même ton meneur, car il t'avait montré sa fragilité. Mais en y repensant, c'est cette « fragilité » qui vous ont rapproché et tu n'as pas l'envie d'avoir un chef froid et sans défaut.

Alors, marcher dans ses pas n'est pas une si mauvaise idée.


Codage par Libella sur Graphiorum


Contenu sponsorisé
Profil
Posté
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum