avatar
Compte fonda
Compte fonda
Profil
Messages : 180
Date d'inscription : 02/04/2018
Pseudo : Le Staff
Comètes : 565
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Ven 25 Mai - 6:51

SIGNATURE :
Identité

Nom : Persephone

Nom d'Étoile : Dame du Nord

Sexe : Femelle

Âge : 60 lunes (5 ans)

Groupe : Vagabond

Bénédiction divine : Erion

Rôle dans l'Ancien Monde : Guerrière


Physique

Jolie petite louve au pelage court, Persephone pause ses yeux étrangement bichromes sur le monde sans aucun jugement. Pétillants d'argent et d'ambre, ils sont la preuve de la bénédiction d'Erion, et elle, elle sourit et dévoile ses petits crocs blancs de loup. Filiforme, légère et bondissante, elle exsude de joie et d'énergie. Son rire éclate dans l'air comme des bulles chatoyantes accompagné de sa voix clair et légèrement grave.
Elle porte un pelage brun chaud où le marron acajou côtoie celui plus sombre du bois mouillé. Sa gueule est blanche, tout comme sa gorge vibrante de sa voix constante. Elle est perchée sur ses pattes fines mais fonctionnelles, amoureuse du vent dans sa fourrure et des odeurs de la forêt après la pluie, elle court et saute comme un lutin au travers des arbres. Elle rit de bonheur et de joie simple, traverse les rayons du soleil comme ceux de la lune, honorant les deux astres de sa présence, transformant durant la nuit son pelage en un dégradé d'argent et de gris.
Persephone est juste un condensé d'énergie et de bonne humeur dans un trop petit corps.

Psychologie

La petite louve babille sans s'arrêter et inonde son entourage de ses incessantes paroles ou de sa joie et ses rires. Simple, se satisfaisant de sa vie sans chercher à avoir toujours plus ou toujours mieux, elle regarde les autres loups simplement. Les défigurés par la vie, les estropiés par le destin, les froids noyés dans leur passé ou les timides effrayés par leur ombre. Persephone les approches et leur sourit, dévoilant ses petits crocs blancs de loups avant de recommencer son babillage incessant, parlant seule si il le faut, interprétant les petits signes de ceux qui n'aiment pas parler pour juste continuer la conversation.
Elle ne tient pas en place et tourne et tourne sans s'arrêter. Elle inonde le silence autour d'elle de ses paroles parfois sans queue ni tête, elle empêche les autres de se perdre dans le silence et de ruminer de sombres pensées. Elle est franche et manque de tact, elle ne veut pas être méchante mais pour autant ne s'empêchera pas de parler si elle le désir. En retour elle préfère aussi qu'on soit franche avec elle. Agaçante quand elle ne s'arrête jamais, elle ne s'incline devant personne et bombe le torse comme une insolente petite gamine, souriant sauvagement aux loups touchés par l'affront dont elle fit preuve. Alors elle repart simplement et évite ces loups parce que si ils ne l'aiment pas, elle ne va pas non plus les aimer.
Parfois Persephone est enfantine, un peu trop, et elle tire la langue ou boude pour une chose idiote. Mais en même temps parfois...

Parfois Persephone se tait, le silence hurle aux oreilles de ceux qui ont l'habitude de l'entendre. Parfois, Persephone est heurtée par une mémoire, un souvenir, quelques choses qu'elle n'avait pas conscience d'avoir oublié. Alors parfois, Persephone s'arrête et ses beaux yeux bichromes se lèvent, perdus, désorientés et les autres loups ne peuvent qu'y voir une seule chose, une innommable douleur.

Biographie

Les pattes canines martèlent le sol humide de la forêt. Le son constant d'une course rapide frôlent les plantes et se répercute entre les arbres. Le soleil est haut, brillant, aveuglant, perce les feuilles d'un vert émeraude en dessinant des formes abstraites sur la terre meuble. Des grognements et des aboiements résonnes, des éclats de voix et des rires essoufflés. Bientôt les responsables apparaissent entre les arbres. La meute avance rapidement sur sa proie, sérieuse et bon enfant, soudée et bougeant comme une seule entité.

- Persephone ?

Le caribou souffle fortement par les naseaux, ses pattes le portant aussi vite que possible loin des prédateurs. Mais ceux ci sont derrières, non loin, et se rapproche malgré tout. Ils forcent l'animal à prendre le chemin désiré. Leurs échangent légers résonnent dans leur course, dans le groupe il y a deux jeunes chasseurs qui fixent leurs aînés, impressionnés qu'ils puissent rire et discuter tout en courant et en faisant de leur futur dîner ce qu'ils voulaient.

- Persephone ?

Bientôt les arbres s'espacèrent et alors il y eut de la roche sous leurs pattes. Les griffes cliquetèrent sur la nouvelle matière et il ne fallut que quelques minutes avant de coincer la proie dans un cul-de-sac. Lorsqu'elle fit face aux prédateurs, il n'y avait plus que la moitié du groupe, l'autre partie ayant grimpée le rebord rocheux pour avoir une vue plongeante sur le caribou.
Les mouvements de la meute trahissait l'habitude qu'avaient ses membres à travailler ensemble. Et lorsqu'ils attaquèrent il n'y eut pas d'hésitation, personne ne se gêna et les vétérans laissèrent même aux deux jeunes des ouvertures pour attaquer tout en gardant un œil acéré sur le caribou pour ne pas qu'il attaque ces deux là en particulier. C'est avec des éclats de voix trahissant leur bonne humeur que les membres de la meute traînèrent l'animal désormais mort jusqu'à un emplacement meilleur pour le manger et pour appeler le reste de la meute.
Cette journée ensoleillée et paisible, envahie par les plaisanteries des loups, n'était malheureusement que le début de la fin.
Et aucun d'entre eux ne le savaient.

- PERSEPHONE !!

La petite louve ouvrit les yeux dans l'instant et se redressa juste pour retomber dans l'instant. Elle réessaya instantanément tout en portant des yeux hagards tout autour d'elle. Un poids força son corps au sol et c'est seulement à ce moment là qu'elle remarqua ses membres tremblants mais aussi les larmes qu'elle n'arrivait pas à chasser de ses yeux. Un gémissement désemparé lui échappa. Elle voulait juste parler, mais elle échoua, ne réussissant qu'à produire des sanglots douloureux et suppliants.
Ses yeux se levèrent vers les autres loups autour d'elle, réveillée par ses pleures. Leurs yeux ne reflétaient qu'un indescriptible chagrin.

Et elle le ressentait aussi ce chagrin. Il résonnait en elle comme la douleur, les regrets et la peine qui l'aveuglait. Le pire dans tout cela, c'est qu'elle faisait que commencer à comprendre le pourquoi du comment.

Et dans sa tête ne tournait en boucle qu'un nom. KanameKanameKanameKanameKanameOhKaname


INFOS + : Donc, Kaname est (était) son jumeau et plus elle récupère ses souvenirs, plus le sentiment de douleur et de peine infinie lui ronge le coeur. Quand elle aura récupéré tous ses souvenirs, elle se rendra compte que c'est parce que lors de la catastrophe, Kaname est mort en la protégeant, et ce, JUSTE avant le "transfert" sur Alcyone. C'était sa moitié, celui qui la complétait par son calme et sa droiture, sa fermeté et sa douceur. Il était son tout et en le perdant elle aura toujours ce sentiment de vide en elle.

Message du créateur

Créateur : Usui
Niveau de RP demandé : Intermédiaire

Commentaires : Merci de vous intéresser à Persephone Pour plus d'information, n'hésitez pas à me contacter !


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum