avatar
Vagabond(e)
Vagabond(e)
Profil
Messages : 81
Date d'inscription : 24/04/2018
Pseudo : Midy/Morty
Comètes : 190
Nom d'Etoile : Bruine de Minuit
Sexe : Mâle
Âge : 23 lunes [24/05/2018]
Bénédiction divine : Aucune
Meute : Aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Lun 30 Avr - 20:23
Le silence après la cacophonie de fin du monde. L'absence de douleur après avoir aperçu dans le ciel la Fin. Sa gorge est sèche et son souffle y est bloqué. L'impression d'étouffer lui compresse la poitrine, ses oreilles sifflent à cause de l'oppressant silence. Puis un timide piaillement avorte son début de panique. Ses oreilles frémissent puis les bruits de la nature recommencent. Le vent. Les oiseaux. Les animaux. Les brumes de la panique se délitent et il captent autour de lui d'autres souffles. De nombreux souffles. Puis avec l'apaisement vient le souffle éthéré, une voix portée par le vent que seul lui entend.
Ses yeux s'ouvrent et se perdent dans une fourrure brune inconnue. Pas rousse. Brune. Son cœur rate un battement alors qu'il saute sur ses pattes juste pour retomber après quelques pas maladroits. Ses pattes tremblent comme celles d'un faon nouveau né. Sa respiration est laborieuse alors qu'assit au sol il pivote sa tête de droite à gauche dans l'espoir d'apercevoir son ami, la seule personne qu'il veut voir à cet instant précis.

- ... ! - sa voix craque et racle, rauque et sèche et son souffle et sa voix sortent de sa gueule en sifflant et pas plus haut qu'un murmure incompréhensible alors qu'il tousse pour faire disparaître la douleur.

A ce moment là il se rend compte que le nom de son ami lui échappe. Il sait qui il est, à quoi il ressemble, quel est leur relation. Ses souvenirs sont intacts et aussi clairs que du cristal. Mais le nom lui échappe. Sa gorge se serre et ses crocs grincent alors qu'il lutte contre une nouvelle vague de panique. Ses griffes maltraitent le sol et il relève la tête, ses yeux bruns parcourant les loups endormis. Certains sont familiers, d'autres non. Mais ils portent l'odeur des clans. Tous mélangés, encore endormis ou en train de se réveiller, Usui arrive enfin à se lever, mais ses pattes sont faibles et il marche difficilement et maladroitement à travers l'océan de loups à le recherche de son ami. Mais il demeure introuvable.
Le mâle finit par s'arrêter près d'une louve blanche dont il remarque distraitement l'éveil. Le soleil est à son apogée et l'aveugle, la fatigue l'accable et l'affaiblit. C'est la première fois qu'Usui se sent ainsi.
Oui.
Perdu.



Spoiler:

Discute en #116062.
avatar
Guérisseur(se)
Guérisseur(se)
Profil
Messages : 34
Date d'inscription : 25/04/2018
Pseudo : Jo
Comètes : 190
Nom d'Etoile : Laurier des Nuages
Sexe : Femelle
Âge : 22 lunes
Bénédiction divine : Leith
Meute : Aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Lun 30 Avr - 23:45
Mes oreilles bourdonnent. Je serre fort les paupières, si fort que le blanc se fait. Je reste comme ça. Je ne sens rien. Rien. Rien que mes pensées. Mes pensées qui tournent. Vite. Mais rien. Le blanc. Rien que le blanc derrière mes paupières. Que s'est-il passé ? Je ne sais pas. Je ne sais rien. Rien. Je ne sais même pas qui je suis.

Et puis soudain, les sensations reviennent. Le son toujours crépitant, mais bien là. L'air qui pèse sur ma beau. Les odeurs, fortes, fraiches. Solides. Et mon corps. Mon corps si lourd, si lourd. Je n'ai pas envie de bouger. De toute façon, je ne peux pas. Une si grosse lourdeur... Lourdeur du corps, lourdeur de l'esprit. Je ne peux pas penser. Qu'est ce qui se passe ? Qu'est ce qui s'est passé ? Rien. Le noir. Rien. Je ne me souviens de rien.

J'ouvre péniblement un oeil. L'autre. Le monde est d'abord lumière. Aucune forme. Juste ce rayon qui perce mes yeux. Qui perce jusqu'à mon cerveau. Je les referme précipitemment, mes yeux je veux dire. La lumière reste fixée, alors bah je les ouvre à nouveau. Tant pis. Autant souffrir utilement.

Je ne me souviens de rien. Pourquoi ?  Je cligne des paupières, plusieurs fois. L'image devient floue. Puis plus nette. La mise au point se fait. Je vois. Enfin, je vois. Une fourrure. C'est ce que je vois au début. Puis je réussis à tourner ma tête et le bleu se fait. Le bleu et les nuages blancs. C'est beau. C'est paisible. Je dois bouger. Je dois bouger.

Je me fais violence. Je redresse ma tête, lève une patte pour la poser et soulever mon corps. Je titube, retombe sur mes fesses. C'est comme ça que je reste. Que je reste pour un petit moment, le temps de reprendre un souffle décent. Je le pose, doucement, calmement. Comme si je savais faire. Comme si c'était inscrit dans ma chair. Comme si c'était inscrit dans ma chair, comme si c'était moi, comme si je savais. Bref, je reprends mon souffle. Mon coeur bat plus lentement, plus calmement. C'est bon signe, je reprends le calme dans mon corps.

Je regarde autour de moi. Des corps. Beaucoup de corps. Vivants ? Oui, apparemment. Que s'est-il passé ?


avatar
Vagabond(e)
Vagabond(e)
Profil
Messages : 81
Date d'inscription : 24/04/2018
Pseudo : Midy/Morty
Comètes : 190
Nom d'Etoile : Bruine de Minuit
Sexe : Mâle
Âge : 23 lunes [24/05/2018]
Bénédiction divine : Aucune
Meute : Aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Mar 1 Mai - 16:08
A certains endroits on peut apercevoir l'absence de loups. Certains s'étant déjà réveillés et étant déjà partis. Usui papillonne des yeux, tentant tant bien que mal de rester éveiller et ne pas s'effondrer. Peu importe le pourquoi du comment, ce qui les avaient emmenés ici ne les avaient pas laissé intact. La louve blanche à côté de lui remue et s'éveille, et lui continue à chercher son ami. Ses pattes le soutiennent avec plus de fermeté et perdent peu à peu cette sensation engourdie qui les possédaient.
Le spectacle des loups s'éveillant ou cherchant autour d'eux perd de son intérêt et les mouvements de la louve attire son regard, lui permettant de se concentrer sur autre chose que sur la perte de son ami. Son visage est sans expression, lisse et neutre, mais pas froid. Il observe attentivement la louve avant de se rapprocher pour s'asseoir à côté d'elle, mais avant, il allonge son cou et touche le haut de son flanc, juste en dessous de son épaule, avec le côté de sa gueule.

- Hey. - débute calmement Usui, ne forçant pas sur sa voix au souvenir de sa précédente tentative - Tout va bien ? Vous n'êtes pas blessée ? - ce sont des mots pas bien haut, à peine plus fort qu'un murmure.

Elle semble perdue, tout comme lui, encore incertaine, mais il ne peut que comprendre après ce qui vient de se passer. Ses yeux bruns se font pensifs alors qu'il cherche à comprendre, alors qu'il cherche son ami, alors qu'il cherche le pourquoi. Mais aucunes de ses réflexions n'aboutis et il abandonne, encore trop fatigué pour se perdre dans longues pensées philosophiques. Le soleil l'aveugle toujours autant alors il garde les yeux rivés au sol. Doucement son encore oscille alors qu'un vertige fait tourner le monde autour de lui. Ses griffes s'accrochent dans l'herbe sous ses pattes avant qu'il ne se recentre sur la louve.



Spoiler:

Discute en #116062.
avatar
Guérisseur(se)
Guérisseur(se)
Profil
Messages : 34
Date d'inscription : 25/04/2018
Pseudo : Jo
Comètes : 190
Nom d'Etoile : Laurier des Nuages
Sexe : Femelle
Âge : 22 lunes
Bénédiction divine : Leith
Meute : Aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 10 Mai - 19:50
- Hey. Tout va bien ? Vous n'êtes pas blessée ?

Je sens une pression contre mon cou. La base. Ou l'épaule ? Quelque part de ce côté là. Pas loin de ma tête mais quand même. Je fronce les sourcils. La voix était faible, mais proche. Mais très faible.

Je tourne la tête - trop rapidement. Pourtant je sais qu'en cas de choc, il ne faut pas bouger trop vite. Pas brusquement. Si possible, ne pas bouger du tout. D'où je le sais ? Je ne sais pas. Mais je le sais.

Bref, mon regard s'obscurcit et ma tête me tourne. Les oreilles bourdonnent. Je cligne des yeux et ma vision revient. Un peu. L'ouïe aussi. Mieux. M'enfin, j'arrive à voir l'étranger. Un loup noir. Des yeux bruns. Bruns ? Oui, brun, je crois que c'est cette couleur. Couleur.... terre. Marron. Brun se dit aussi je crois. Bref. Un loup noir.  Un mâle d'après l'odeur aussi.

Et il m'a demandé quoi ?

- Je... comment ? Tu m'as demandé quoi... ?

Je cligne des yeux, perdue. J'essaie de retrouver le fil. C'est quelque part. Quelque part dans ma tête. Je dois juste retrouver.

-AH ! Non. Je... ne suis pas blessée. Je crois. Mais... Qu'est ce qui s'est passé ?


avatar
Vagabond(e)
Vagabond(e)
Profil
Messages : 81
Date d'inscription : 24/04/2018
Pseudo : Midy/Morty
Comètes : 190
Nom d'Etoile : Bruine de Minuit
Sexe : Mâle
Âge : 23 lunes [24/05/2018]
Bénédiction divine : Aucune
Meute : Aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Jeu 10 Mai - 20:07
Usui est indulgent et demeure silencieux le temps que la louve se remette et puisse se recentrer. Il est patient, attentif et silencieux. La louve est perdue, encore, dépaysée, et il ne peut que la comprendre. Elle se questionne et réfléchit, cela se voit dans ses yeux, dans sa posture. Alors Usui patiente, il penche légèrement la tête et lui offre silencieusement le temps de réfléchir, de retrouver sa question. Elle semble intelligente et instinctive, suffisamment à l'écoute de son environnement pour retrouver les quelques paroles qu'il a précédemment prononcé. Alors il attend, patiente, mais pas longtemps, car la louve reprend plutôt rapidement la parole.

- Je... - puis il s'arrête et réfléchit. Autour de lui il entend les loups se réveiller et se questionner les uns les autres. Beaucoup semblent avoir oublié, tout ou en partie. Usui laisse ses yeux dériver sur la masse de loups avant de revenir sur la blanche en face de lui, celle ci attendant un réponse. Il redresse la tête et l'observe un instant avant de rouvrir la gueule. - Je ne sais pas. - répond t-il d'une voix calme - Je sais juste que je m'appelle Usui, et qu'il faut que je retrouve mon ami, pour m'assurer qu'il va bien. - enchaîne t-il rapidement.

La louve est peut être - sûrement - d'agréable compagnie, mais le loup noir n'a pas encore l'esprit assez clair pour mentir convenablement sur un temps long. Alors il coupe plutôt rapidement la conversation, se levant sur ses pattes encore un peu tremblantes pour faire quelques pas.

- Je pense... partir. Rester ici n'est pas une bonne chose. - il ne connaît pas la louve mais elle lui ai familière, elle porte une odeur qui lui rappelle un membre de son clan mais il a du mal à réfléchir et à mettre la griffe dessus - Voulez-vous m'accompagner ? Ou vous préférez peut être partir de votre côté ? - propose t-il finalement.

Sans pouvoir nommer la familiarité à cause de son esprit cotonneux, il désir protéger la femelle. Si elle le veut aussi.



Spoiler:

Discute en #116062.
avatar
Guérisseur(se)
Guérisseur(se)
Profil
Messages : 34
Date d'inscription : 25/04/2018
Pseudo : Jo
Comètes : 190
Nom d'Etoile : Laurier des Nuages
Sexe : Femelle
Âge : 22 lunes
Bénédiction divine : Leith
Meute : Aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 27 Mai - 20:09
Poli, l'autre loup patiente avant que je ne parle puis y répond. Plus ou moins.

- Je...

Silence. Je garde les yeux sur le mâle. Le choc post traumatique lui a fait perdre la voix ? Non, il ne semble pas en souffrir, seulement perdu dans ses pensées. En remarquant son regard circulaire, je me dis qu'il n'est peut-être pas que perdu mentalement. Cherche-t-il quelqu'un ? Ses yeux se reposent finalement sur moi.

- Je ne sais pas. Je sais juste que je m'appelle Usui, et qu'il faut que je retrouve mon ami, pour m'assurer qu'il va bien.

S'il parlait posément dans la première partie, la seconde s'enchaîne plus rapidement, comme si c'était plus fort que lui. Comme s'il ne pouvait pas s'en empêchait. Peut-être s'est-il livré plus qu'il ne le pensait. Toujours est-il que le loup noir se lève sur ses pattes encore faibles. Il fait un pas et se retourne vers moi. Son regard brun me dévisage avant de reprendre la parole :

- Je pense... partir. Rester ici n'est pas une bonne chose.  Voulez-vous m'accompagner ? Ou vous préférez peut être partir de votre côté ?

Je le fixe en retour, rassemblant mes pensées. C'est tentant. Ce loup dégage une aura sereine. Mais je ne le connais pas... Mes yeux font le tour de notre entourage. Les loups peu à peu s'éveillent. Beaucoup restent couchés, inconscients ou juste incapables de se lever. Quelque chose me dit que je dois aller les aider. Que c'est mon rôle. Mais quoi ? Qu'est ce qui me dit ça ? Qui ? Quoi ? Je n'en sais rien. Juste une pulsion, comme un crochet dans le ventre qui me tire vers eux. Alors que faire ? Répondre à cette poussée ou saisir l'opportunité d'un compagnon, même peu locace ?

Mon attention se recentre sur Usui.

- Je ne veux pas m'imposer... Je... Je ne me souviens de rien. Pourquoi je ne me souviens de rien ? Tu sembles garder tes souvenirs toi... Pourquoi pas moi ?

Je repars promener mes yeux sur la masse vivante.

- Je dois les aider. Je ne sais pas pourquoi. Je ne sais rien, je me souviens plus de rien, mais je dois les aider. Je ne sais pas pourquoi. Pourquoi je ne sais pas, hein ? C'est ... troublant. Contrariant.

Je pince des lèvres.

- Pardon, excuse moi, je ne veux pas m'emporter, te déranger.


avatar
Vagabond(e)
Vagabond(e)
Profil
Messages : 81
Date d'inscription : 24/04/2018
Pseudo : Midy/Morty
Comètes : 190
Nom d'Etoile : Bruine de Minuit
Sexe : Mâle
Âge : 23 lunes [24/05/2018]
Bénédiction divine : Aucune
Meute : Aucune
Voir le profil de l'utilisateur
Posté le Dim 27 Mai - 20:58
Elle aussi observe autour d'elle les loups qui se dressent difficilement sur leurs pattes pour se mettre à la recherche de leurs connaissances. Usui reste debout, reprenant peu à peu un contrôle ferme sur son corps et ses pattes, celles ci se renforçant de secondes en secondes alors que la brume qui l'empêchait de réfléchir convenablement ce dissipait de secondes en secondes, laissant au loup noir la possibilité de procéder correctement face à la situation dans laquelle il était. Elle ouvre la gueule pour s'exprimer et Usui laisse son attention se centrer sur elle pour l'écouter lui donner sa réponse. Une réponse qui au final n'en ai pas vraiment une mais qui n'empêchera pas le mâle de faire ce choix à sa place. Un choix fait depuis longtemps. Il n'était pas question qu'il s'attarde ici, pour deux raisons. La première était qu'il ne souhaitait pas perdre davantage de temps à ne pas chercher son ami. La deuxième était que, se souvenant de son passé, Usui était conscient que certains loups des anciens clans n'étaient pas des enfants de chœur. Il espérait juste qu'ils feraient partis de ceux à avoir perdu la mémoire, avec un peu de chance, la raison qui les poussaient à être cruel sur leurs anciennes terres ne serait plus.
Secouant la tête pour sortir de ses pensées, le mâle noir inclina la tête devant la louve, acceptant son choix.

- Je ne vous aurez rien proposé si j'imaginais un instant que vous seriez un fardeau. Mais malheureusement je ne peux pas répondre à votre question, je ne me souviens de rien moi non plus. - mentit calmement Usui, les yeux vrillés dans ceux de la femelle. Il lui sourit gentiment lorsqu'elle s'excusa - Ne vous inquiétez pas, il n'y a pas de mal. Aidez les si c'est ce que vous souhaitez. -

Il s'inclina une nouvelle fois avant de se détourner. Les paroles de la blanche venaient de lui ramener en mémoire l'information qui s'entêtait à lui échapper depuis qu'il s'était arrêté près d'elle. Elle était une guérisseuse. Comme dans son ancien clan, elle portait l'odeur caractéristique des plantes sur elle. Il s'arrêta avant de s'être trop éloigné.

- Soyez prudente, nous nous reverrons. - promit il simplement avant de disparaître dans la masse de loups, disparaissant rapidement et s'éloignant, seul, sur le chemin du hasard.
HRP :
Tu peux finir avec ta rep ou bien on peut s'arrêter là ou bien ta louve décide finalement de le suivre. x)
Toi qui vois, tiens moi au courant ! \o/



Spoiler:

Discute en #116062.
Contenu sponsorisé
Profil
Posté
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum